Les chèvres en France, une grande famille !

Avec plus de 800 000 cousines, la chèvre Soignon a une très grande famille… et comme tout le monde le sait : la famille, c’est sacré ! Avec quatorze races, les chèvres françaises sont aussi diverses que les régions qui les ont vues naître. Découvrons le portrait de cette famille pas comme les autres !

Les chèvres laitières

Si autrefois les différentes races caprines étaient liées à leur terroir d'origine, la majorité des chèvres françaises est désormais localisée dans le centre-ouest du pays. Les races Alpines, Poitevines et Saanens s’imposent ainsi largement en France en raison de leur vigueur et de leur lait de qualité.

 

La chèvre blanche de Saanen

La chèvre Saanen, ou blanche de Gessenayest, est issue de la vallée de la Saanen, en Suisse, d’où son nom étrange ! De nature baroudeuse, elle broute principalement dans le sud-est, le centre, l’ouest de la France et désormais un peu partout dans le monde.

D’un physique robuste, elle se caractérise par un poil court, dense et doux. Sa robe blanche (ou crème) des plus tendances fait des envieuses dans de nombreuses chèvreries. Son tempérament calme et sociable en fait une camarade de choix pour un pâturage en régions arrosées.

 

Naturellement Poitevine

Originaire du centre-ouest de la France, la Poitevine fait partie du terroir de la région Poitou-Charentes : le pays du fromage de chèvre par excellence ! Laitière exemplaire, à l'esprit vif et d’un calme naturel, elle se distingue par son pelage long et sa robe dite "cape de Maure".  De couleur brune ou noire, elle se pare souvent de taches blanches au ventre, aux pattes ou à la tête. Quelque peu vieux jeu, elle aime les choses simples et sa routine quotidienne !

 

Alpine et curieuse !

Vous l’avez reconnue ? La chèvre Soignon est effectivement une alpine ! Si ses ancêtres gambadaient dans les récifs montagneux des Alpes, ses descendantes sont aujourd’hui très répandues dans la vallée de la Loire, de la Saône, du Rhône et dans le Poitou-Charentes. Longiligne, l’alpine est un animal à poil ras et chamoisé des plus fiers. Chez Soignon, on l’adore ! Intelligente et naturellement curieuse, cela en fait une camarade de chèvrerie de rêve, mais évitez de la contrarier sans raison, sa personnalité affirmée revient au galop.

Les cousines éloignées

Les races caprines de France ne se limitent pas pour autant à ces trois têtes cornues. Mohair, éco pâturage ou tout simplement bonne vivante, de nombreuses chèvres ont des ressources plus que méconnues !

 

Les chèvres à mohair

Elle est mignonne n’est-ce pas ? Voici la chèvre “Angora” aussi appelée chèvre du Tibet. Son pelage sert à la confection de la laine mohair, fibre de haute qualité, utilisée pour la réalisation de vêtements de luxe, draperie ou velours… Cette boule de poil originaire des hauts plateaux d’Ankara en Turquie est désormais chez elle en France : on compte plus d’une centaine d’élevages sur le territoire. De petite taille (entre 35 à 50 kg), son apparence sophistiquée cache un esprit vif et joueur ! Sa robe, à la fois blanche et dotée de longues mèches soyeuses, permet deux tontes par an, pour une production moyenne de 5 kg de mohair.

 

Le saviez-vous ?

La terreur des bacs à sable ne s’arrête pas à vos chères petites têtes blondes : les poux sont également les pires ennemis de la chèvre Angora !

 

La débroussailleuse, c’est la chèvre des Fossés !

Crédit photo : Edouard Hue
Crédit photo : Edouard Hue

Feuillages, broussailles, chardons, orties, ronces… Quand la chèvre des Fossés passe, les mauvaises herbes trépassent ! Originaire du grand ouest, la chèvre des Fossés s’avère être un désherbant naturel des plus efficaces.

Amoureux des climats doux et humides de Bretagne ou Normandie, cet animal docile et familier prend très à coeur sa nouvelle carrière de responsable “éco pâturage” dans les petites villes de l’ouest de la France.

 

Rustique, comme la Corse

Blanche ou marron, brune et noire, de différentes couleurs… Il n’est pas simple de suivre la chèvre corse. Cet animal à poil long est à l’image de sa région : belle et insaisissable ! Ses facultés d'adaptation au climat et aux terrains difficiles en font une autochtone accueillante, mais furtive.

 

Le saviez-vous ?

La reproduction des chèvres est saisonnière : elle se concentre à l’automne et les petits naissent en début d’année jusqu’au printemps. La particularité de la chèvre Corse est d’être “désaisonnée” : contrairement à ses cousines, elle peut mettre bas toute l’année !

 

La championne, c’est la Lorraine

Majoritairement installée dans le nord-est de la France, la chèvre de Lorraine se caractérise par sa curiosité et son endurance. Cette grande marcheuse au poil gris herminé (noire et blanc moucheté) est la sportive de la famille ! Vous croiserez rarement cette amoureuse des espaces verts dans une chèvrerie, elle préfère les grands pâturages en plein air… Cette exploratrice, en perpétuelle quête de nouvelles découvertes gustatives, adore varier son alimentation au gré de ses balades !

 

La Méditerranéenne

Souvent orangée, avec quelques mouchetures blanches, la chèvre Rove est surtout reconnaissable à ses magnifiques cornes ! Habituée à l’environnement méditerranéen aride, la grande sécheresse et la neige ne lui font pas peur...  Téméraire et frondeuse, elle s’adapte à des terrains très pauvres et son lait riche idéal pour les fromages (notamment la brousse) en font la star des bergers du grand sud-est de la France.

 

La provençale, l'originale !

Cette élégante chèvre du sud peuplait jadis nos collines méditerranéennes, en s’adaptant parfaitement aux maigres ressources de ces climats arides. 

On la retrouve désormais essentiellement dans les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, le nord des Alpes-Maritimes, le haut Var et dans la Drôme.

A quoi ressemble une “Provençale” ? C’est une grande énigme tellement cette race caprine connaît de variétés différentes ! Sa robe à poil long se décline en différents coloris, il est donc difficile de ne pas la confondre avec ses sœurs...

 

La Pyrénéenne, la montagnarde

Considérée comme quasiment disparue, cette montagnarde aux poils longs est une chèvre méconnue qui reprend du poil de la bête. Depuis les années 90, cette alpiniste cornue participe à la sauvegarde de ces espaces et fait des heureux avec la production de fromage issue de son lait.

 

Portée disparue, la chèvre du Massif Central,

Comme son nom l’indique, la chèvre du Massif central peuplait principalement le centre de la France… Peuplait, car depuis les années 90, l’association pour le renouveau de la chèvre du Massif Central tente de sauver les dernières représentantes de l’espèce ! Trapue à poil long, généralement doté d’une robe noire et blanche, elle a pourtant tout pour plaire…

 

La super chèvre Péi

Crédit photo : Capgènes
Crédit photo : Capgènes

La chèvre Péi n’a pas encore son monument à La Réunion, elle n’en reste pas moins un élément unique du patrimoine historique et culturel de ce petit bout de paradis. Mais pourquoi est-elle si précieuse ? Parce qu’après trois siècles d’adaptation, elle a acquis une résistance incroyable : malgré son petit gabarit, cette battante tombe rarement malade ! Vaillante et téméraire, son énergie quasiment inépuisable en font ...une super chèvre !  

 

La Créole, la tropicale

Crédit photo : Capgènes
Crédit photo : Capgènes

Chaleur suffocante, forte humidité ou pluies diluviennes, la Créole s’est parfaitement adaptée à un climat tropical des plus hostiles ! Bien qu’intrépide, cet environnement ne facilite pas la vie de la petite Créole qui tombe souvent malade...

 

Classe comme la Chèvre Boer !

Enviée dans les chèvreries du monde entier, la Boer est réputée comme la plus classe de toutes les chèvres ! Si les boucs sont musclés, puissants et vigoureux, les femelles sont adulées pour leurs courbes harmonieuses et féminines... La Boer en fait des jaloux ! Son beau pelage blanc neige et son museau marron fait d’elle la reine des pâturages de la Réunion. Son atout charme numéro 1 ? Ses deux larges cornes et ses oreilles pendantes !

Maintenant que vous connaissez mieux l’arbre généalogique de nos amies cornues à quatre pattes, dites-nous laquelle vous préférez ?

Vous avez suivi la leçon jusqu’au bout ?

La Chèvre Soignon est fière de vous.
Vous avez bien mérité une petite tartine de fromage de chèvre !
Prêts pour de nouvelles découvertes ?
Découvrez d'autres leçons